Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 08:49

Aujourd’hui c’est le concert de the Gazette, c’est super ! C’est un groupe très populaire au Japon. Ils donnent un concert avant de faire une tournée aux Etats-Unis. Je mets ma robe gothique lolita grise et noire, des collants noirs et des ballerines. Je laisse mes cheveux lâchés, me maquille légèrement, c’est à dire poudre, mascara et farre à paupière  gris clair. Je me dirige vers la chambre de Sofie, qui termine de se préparer. Elle a mis un short en jean sur des collants noirs avec un top brettelles noir avec une tête de mort rouge dessinée dessus. Elle s’est fait une queue de cheval, s’est maquiller à peu près comme moi, mais son farre à paupière est noir. Elle est très belle. « Mina tu es magnifique !

- Merci, toi aussi ». C’est parti pour le concert ! Nous avons rendez-vous avec eux en ville, dans un café que nous adorons, nous étudiants. Ce n’est pas loin du lycée, pas cher, beaucoup de choix et délicieux. Ils sont déjà là quand nous entrons dans le café. Ils portent tous  les deux une chemise, celle Josh est une bleu marine et Antonio grise foncé. La classe ! Nous nous faisons la bise, commandons à boire et parlons attendant l’heure du concert. Nous parlons de tout et de rien, rigolons. Je fais comme au concert de Girugamesh, je pousse tout le monde tenant la main de ma sœur qui tient celle de Josh qui tient celle d’Antonio et arrive devant, la super place. Mais le plaisir est gâché lorsque ma sœur et moi voyons nos pires ennemies juste à côté de nous. Je regarde Lilou de travers et m’efforce de rester calme. Pourquoi sont-elles là ? Elles ont décidé de gâcher notre soirée ! Le concert va bientôt commencer. Antonio a l’air tendu. Lilou le fixe, avec son regard brillant. Je dois avouer qu’elle est belle quand même, surtout ses yeux. Le groupe monte sur scène. Ruki, le chanteur s’est habillé comme dans « Invisible Wall » avec son chapeau, sa chemise blanche et sa croix en collier, juste magnifique. Uruha, un des deux guitaristes, a mis ses jarretelles violettes comme dans « Silly god disco », Reita, le bassiste comme dans « cassis », Aoi, l’autre guitariste également comme dans « Invisible Wall » et Kai, le batteur et leader du groupe comme dans « remember the urge ». Ils sont magnifiques (enfin comme d’habitude même si Aoi a dû avoir un moment de folie parce qu’il faut vraiment taré et con pour se teindre les cheveux en rose…no comment…) Ils commencent par une petite intro . C’est « remember the urge » un peu modifié avec des combats de guitare, solo de basse et de batterie. Puis Ruki avec sa belle voix commence à chanter. Suivent « cassis », « cockroach », « red », puis Ruki se met à parler au public, je me concentre sur chaque mot. Une vague se crée dans la fausse, ce qui me fait tomber sur une fille à côté de moi que je n’avais pas vue (oui, on est hypnotisées par Ruki et les autres, c’est normal !) Je m’excuse, mais elle me lance un regard à glacer le sang. Elle a les cheveux noirs longs jusqu’à la taille, les yeux rouges (on ne voit pas sa pupille mais le sang comme chez les albinos). Elle porte un top brettelles rouge sang, une jupe noire arrivant aux genoux, des chaussettes hautes assorties à son top et des bottes noires. Elle est un peu plus petite que moi, sa peau est très pâle et très fine. Elle se retourne face au groupe. Pendant « Distress and coma », je jette un œil vers elle, elle fredonne les paroles qu’elle a l’air de connaître par cœur. Mais elle ne sourit pas. Le groupe se met à jouer une chanson que je ne connaissais pas très bien : « best friends » mais la ténébreuse à l’air de la connaître. Elle ne quitte pas Uruha et Reita des yeux. Après un concert incroyable, cette fameuse disparaît parmi la foule, et je la perd de vue.

« Mina, tu viens ?

     Hein ? A oui, gomen.

     Tu es dans la lune, c’est le charme du groupe ? Se moque Sofie.

     Très drôle…

     Oh, ça va, aller viens ! »

Je suis très fatiguée, j’ai hâte de retrouver mon lit. Mais je vois la ténébreuse, face à 5 garçons, une feuille à la main. THE GAZETTE+ AUTOGRAPHES !!! Je me dirige vers eux, puis arrivée à leur hauteur j’ai l’impression de rêver. Ils sont là devant moi, si prêts, si beaux… Ils me signent des autographes (Chut Mina, tu crieras après) prends des photos avec eux et prends des photos d’eux avec la fille parce qu’elle me l’a demandé avec un léger sourire. Je rejoins ma sœur une fois le groupe partit. La ténébreuse a de nouveau disparu, tant pis. Dans mon lit, malgré la musique et la fatigue, je ne parviens pas à dormir et demain j’ai cours, génial…  

 

Le lendemain, les cernes sous les yeux, j’arrive dans ma classe de dessin. Ako-sensei est en compagnie d’une fille qui n’est pas du lycée. Mais au fur et à mesure que je m’approche, le visage de cette lycéenne m’est de plus en plus familier. Où l’ai-je vue ? Réfléchis Mina… Je sais c’est dur après une nuit de 5 heures mais essaye ! Ces cheveux noirs, ces yeux rouges… Oui, ça y est ! C’est la fille du concert !

« Ah, Mina ! Viens ! Me dit Ako-sensei

     Hai.

     Je te présente Kobe Yuuki, elle est nouvelle dans le lycée

     Ossu. Me dit-elle, indifférente.

     Ossu. Dis-je sur le même ton (ça lui ferait mal de sourire ?)

     J’aimerais que tu sois sa « guide » du lycée.

     D’accord.

     Merci. Tu peux aller t’asseoir.

     Ok. »

 

Pourquoi moi ? J’en avais besoin ? Non !! Bon, je vais faire avec. Elle se met seule derrière moi et sort un manga de son sac : Reborn. La classe se remplit peu à peu, et je vois Emma, pleine d’énergie. Aujourd’hui elle donne un concert de violon, c’est les portes ouvertes, toutes les familles des élèves, élèves et professeurs seront là. Luna l’accompagnera au piano et Yuna au chant. Je leur montrerai les arts martiaux, Antonio et Marco montreront quelques coutumes italiennes. Plusieurs élèves ont été choisis pour animer cette journée. Je me demande si Yuuki aura quelque chose à faire. Le cours commence enfin. Nous avons comme thème la musique. Que faire ? Un groupe ? Des notes de musiques originales ? Je ne sais pas. Peut être Les notes de musique et des noms de groupes connus au Japon (Bien sûre les Gazettes ne vous inquiétez pas !).  Je décide de faire mon groupe préféré, (vous avez compris, the Gazette) et dessine chaque membre dans un clip différent et comme au concert de la veille. Ruki dans « Invisible Wall », Uruha  dans « silly god disco », Reita dans « cassis », Aoi dans « Invisible Wall » et Kai dans « remember the urge ». Je m’applique particulièrement, je tente de refléter leur beauté même si je sais que c’est perdu d’avance. Yuna dessine Akanishi Jin dans « test drive », comme c’est son chanteur préféré. Je passe au coloriage pendant que d’autres élèves commencent peu à peu à accrocher leurs chefs d’œuvre. Chacun à un style différent, je vois des notes de musique aspirées par un trou noir, des noms de groupes connus dans  tous les sens sortant d’une boîte, des CD ouverts et des disques cassés… Mon regard s’arrête sur ce dernier, très différent des autres… Ce dessin reflète le mauvais côté de la musique, il y a les CD cassés, des instruments en mille morceaux, de la drogue, de l’alcool, des croix… il est sombre et triste. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que c’est la nouvelle qui l’a fait. Je me demande pourquoi elle a dessiné son mauvais côté, peut être que c’est tout simplement son point de vue et dans un sens c’est très juste. Comme Ako-sensei adore nous ridiculiser lorsqu’elle en a l’occasion elle fait une verbalisation et n’hésite pas à être blessante à tel point que certains élèves pleurent. Elle marche sur l’estrade lentement, les mains dans le dos, détaillant chaque dessin à la recherche de défauts. Elle s’arrête devant l’un d’entre eux, le décroche et regarde le dos. Le dessin représente une guitare électrique bleue et une batterie avec sur la grosse caisse un « V » à l’envers et sur un fond vert très pâle. Il est assez simple mais bien fait. Mais apparemment Ako-sensei ne le voit pas de la même façon :

-«  Yann ! Peux-tu m’expliquer pourquoi tu as dessiner cela ?
- C’est comme cela que je vois la musique sensei. Répond Yann s’étant lever.
- Mais c’est fade, un aspect d’inachevé jeune homme ! Cela ne vaut en aucun cas la moyenne ! J’ai déjà décidé de la note, tu auras 30/100. Assieds toi. »

 

Le concerné obéit sans argumenter d’avantage sachant que c’est peine perdue avec elle. Elle continue de la même façon mais arrivée devant le dessin sombre elle le prend et… sourit ! Je peux entendre quelques chuchotements : « c’est Mina ? Mais ce n’est pas son style !… je ne comprends pas… …» Pourtant ce n’est pas moi, ils se trompent. Je me retourne vers la nouvelle qui ne se sent pas concernée et lit encore son manga. Emma me fait signe en avançant le menton pour dire « c’est le tien ? » je fais non de la tête en guise de réponse. Je me tourne vers Yuuki qui as enfin levé les yeux de son manga et qui regarde (si ce n’est pas fixer) son dessin.

« - Kobe Yuuki, viens ici !

      … elle ne bouge pas.  

     Kobe Yuuki !

     Hai… elle se lève lentement et traine jusqu’au tableau rejoindre Ako sensei.

     Ton dessin.

     Oui ?

     Il est bien.

     Merci, je peux aller me rassoir à présent ?

     Non, tu restes ici !

      Hai.

     Pourquoi as-tu dessiné le mauvais côté de la musique ?

     C’est comme ça que je vois la musique tout simplement.

     Ne sois pas insolente jeune fille.

      …

      Vas te rassoir maintenant. »

 

Yuuki s’exécute et retourne à sa place. A la pause déjeuner je lui montre un peu le lycée, dont la salle d’arts libre. Je lui propose de venir manger avec nous, elle accepte sans grande conviction et ne parle presque pas au début. Elle s’est prêtée au jeu des bentos, et dessine aussi. Ses dessins sont sombres, avec des nuances de gris, représentant des poupées, des gothiques lolitas, et autres objets de ce genre. Quand le trio des « L » passe près de nous, elle leur lance un regard à glacer le sang qui ne fait qu’accentuer le rouge de ses yeux. Lilou le remarque et se fige sur place. Elle s’avance et s’arrête devant la nouvelle :

«  Tiens encore une nouvelle on dirait.

       Et, il faut te demander l’autorisation pour s’inscrire ici ? répond la concernée d’un ton froid.

       Tiens t’es comme ta copine, effrontée !

       Copine ? disons-nous en même temps en se regardant. Je suis sa guide ce n’est pas encore de l’amitié, réfléchis si tu peux comprendre ce mot, ah ben non, c’est trop compliqué pour toi… je comprends… Je lui dis avec un air moqueur, Yuuki se pinçant la lèvre pour ne pas rire.

      Je te jure que tu vas avoir des problèmes toi !

     Ah oui, tu crois que tu me fais peur avec tes échasses et ton faux sac Chanel ? » Je lui dis en me levant et faisant face  à elle.

 

Elle recule d’un pas et ouvre la bouche pour contester quand Yuuki se lève à son tour, et elle décide de tourner les talons et de partir. Nous nous rasseyons :

« Qui c’est cette pétasse au Q.I d’huître ? Me demande-t-elle en la regardant d’asseoir sur leur banc habituel.

     Pétasse c’est le mot qu’il faut ! Dis-je en rigolant me rappelant que je l’avais évoquée de la même façon à mon arrivée.

     Ben il n’y a pas d’autre mot pour qualifier ça…

     C’est vrai. Approuvent les autres.

      C’est le trio des « L », Lilou celle que tu as pu rencontrer à l’instant, la blonde c’est Lucie et la ténébreuse Laurie, mais elle est plus naturelle.

     Je m’en fou je ne l’aime pas quand même. Celles là je vais me les faire une fois…

      Déjà que Mina leur a cassé la figure, enfin à Laurie…

      No comment… je dis en toussant façon Japon dan Hetalia.

     Je déteste ce genre de filles…

     Comme tout le monde à part ce genre de filles. Dit Yuna en s’allongeant.

     Luna faisait partie du groupe avant.

     Mais depuis qu’elles sont devenues comme ça je suis partie.

     Ben sinon tu ne serais pas normal. Dit Yuuki d’un ton indifférent en sortant son iPod et mettant un écouteur.

     Rassurée ? Je lui dis sur un ton ironique.

     Mouai, je m’en fou un peu en fait. Elle dit sur un ton moqueur et un sourire en coin. »

 

Elle bidouille quelque chose sur son iPod, le pose, puis s’allonge regardant le ciel. La fin de journée s’est plutôt bien passée. Nous rentrons ensemble avec la ténébreuse qui habite entre le lycée et notre quartier. On lui dit au revoir et rentrons chez nous. Une fois seule je parcoure les derniers 100m pour arriver chez moi quand je vois un beau petit couple enlacé qui est composé de ma sœur et de son anglais. Au moins ça s’est arrangé pour eux, tant mieux ! J’essaye de passer sans les déranger et parviens à franchir le portail sans qu’ils me voient. Dans ma chambre je me mets à faire mes devoirs. Dans quelques jours je pars pour la Californie avec le lycée, mais seule Emma et les 3 « L » me seront familières là-bas, et quelques élèves de ma classe que je ne connais que de nom et de vue. Les jumeaux iront en Floride et Yuna et Luna en Arizona.

 

Fin Chapitre 8.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aisu Yumi - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation Yumi

  • : Asie toute en musique par Aisu Yumi
  • Asie toute en musique par Aisu Yumi
  • : Musique traditionnelle, k-pop, japonaise, chinoise, autres, groupe, chanteurs, chanteuses, nouveautés, petites biographie, dramas... Coutumes, photos, paysages... Il y aura de tout !
  • Contact

Profil

  • Aisu Yumi
  • Ohayo!
Je me nomme Aisu Yumi et depuis quelques temps je m'intéresse beaucoup à l'Asie, surtout Chine Japon et Corée du Sud. La musique aussi bien moderne que traditionnelle, les paysages, coutumes et arts me fascinent.
  • Ohayo! Je me nomme Aisu Yumi et depuis quelques temps je m'intéresse beaucoup à l'Asie, surtout Chine Japon et Corée du Sud. La musique aussi bien moderne que traditionnelle, les paysages, coutumes et arts me fascinent.

Texte Libre

Recherche

Catégories

Liens