Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 17:01

Ce matin quand j’arrive, je regrette tout de suite d’être venue au lycée. Il est là, non loin de moi, une fille dans ses bras. Bon, calme toi Mina, il n’y a rien entre vous, cela ne te regarde pas. Je passe près de lui sans m’arrêter (d’ailleurs il ne m’a sûrement pas vue) et vais rejoindre les filles. Marco a un tournoi de volley, donc il ne viendra pas aujourd’hui :

« - Vous avez vu la nouvelle copine d’Antonio ? Demande Yuna en lisant un roman.

Oui ! Ils se bécotent dans la coure 1 depuis tout à l’heure. Répond Emma en cherchant son portable dans sa veste.

Ca fait combien de temps ? Demande Luna en terminant un exercice de maths. (Oui, elle les termine toujours à la dernière minute.)

Ce week-end, peu après le concoure. Réponds Emma en sortant enfin son portable.

Ca ne va pas Mina ? Me demande Luna en me regardant.

Si pourquoi ?

Tu ne dis rien.

Je suis juste un peu fatiguée, c’est tout.

Ah d’accord. »

 

Fatiguée … Mon excuse préférée pour ne pas qu’on me pose trop de questions. Antonio arrive, seul le sourire aux lèvres comme à son habitude. Il nous rejoint et demande à me parler. Encore moi ? Mais pourquoi ? Je le suis lentement. Avant j’aurais couru, mais là je n’avais pas le moral.

«  Qu’es-ce qu’il se passe ? Me demande-t-il l’air inquiet.

Rien pourquoi ? (répétition, bravo Mina …)

Tu ne souris pas aujourd’hui.

Je suis fatiguée. (et de deux ! Tu te surpasses là !)

Ah, je m’inquiétais.

Il ne faut pas. De quoi tu voulais me parler ? (je remarque que je suis froide avec lui depuis toute à l’heure. Il, perd peu à peu son sourire.)

J’ai fait un dessin de style manga, et j’ai besoin de ton avis.

Et tu ne veux pas le montrer aux filles ? (je me force à sourire)

Ah ! enfin ma Mina.

Comment ça ?

Tu souris !

Ah ! c’est pour ça ! (je commence à sourire, mais naturellement cette fois) montre ton dessin.

Tiens, voilà. »

 

Je prends le carnet et regarde son manga. Mais … c’est moi ! En train de colorier ma partie du dessin pour le concoure. Je ne me suis jamais vue en manga, et j’avoue que c’est assez réussit.

 

« Alors ? demande-t-il un peu stressé.

C’est …

Oui, c’est toi.

C’est … (je n’arrive pas à le dire ! Mina ! Bouge toi !)

Oui ?

Magnifique ! (ben pas trop tôt …)

Tu trouves ?

Oui, il est très beau. Tu as fait beaucoup de progrès.

Merci, mais tu m’as beaucoup aidé aussi.

Ca me fait plaisir. »

 

Je le lui rends, il le range et me regarde de nouveau.

«  Tu sais … »

 

Il s’arrête, et regarde derrière moi. J’hésite à me retourner, alors, je prends mon miroir de poche et regarde le reflet et là …

Il s’agit de la copine d’Antonio, en train d’embrasser un garçon que je ne reconnais pas tout de suite parce qu’il est de dos. Antonio a de la haine dans les yeux. Ses yeux si beaux, si brillants, sont devenus sombres et ternes. Il a les poings serrés et se pince la lèvre. Je ne sais pas quoi dire. Le voir dans cet état, me donne envie de tuer cette fille. Mais le mec se retourne légèrement et je reconnais Aki, pire ennemi des jumeaux. Mignon (mais perso, je préfère les italiens), sportif, intelligent, c’est la concurrence des deux sardes. Il a la réputation de changer de petite amie très souvent et d’être très dragueur. L’autre jour, il a fait des avances à Yuna à la sortie des cours, alors qu’il était censé sortir avec une autre fille. Je leur tourne le dos, le cœur serré en voyant le garçon dont je suis amoureuse dans cet état. J’ai envie de le prendre dans mes bras, mais ce n’est pas le moment du tout. Il s’éloigne, prenant ma main et se dirigeant vers la coure 1 et s’assoit sur un banc, me demandant de faire la même chose. J’obéis sans dire un mot. Il met sa tête dans ses mains et soupire. Je ne sais pas quoi faire là ! Autant je peux donner des conseils au autres, autant lorsque c’est moi, je suis perdue.

 

Je vois une larme couler sur joue, et là, je sors automatiquement un mouchoir et le lui tends. Il le prend et me sourit légèrement. Il se redresse et regarde droit devant lui. Il est 07 :35, et ça sonne à 08 :00, nous avons encore un peu de temps. Il a arrêté de pleurer, mais est encore sous le choc, ce que je comprends parfaitement. Je la vois sortir, tenant la main du dragueur, qui n’a pas les yeux dans les poches, et matte d’autres filles au passage ; lamentable. Je remarque que même s’il fait 2°C, Antonio n’a pas de veste, il est même en manches courtes ! Moi j’ai un top brettelles, ce n’est pas mieux, mais quand même ! Sans m’en rendre compte, je lui prends la main. Je ne m’en rends compte, seulement quand il me lance un regard étonné. Honte de ma vie ! Je suis sur le point de l’enlever quand il la serre à son tour. Surprise au début, je le regarde … Il sourit ! Ses yeux sont de nouveau brillants. C’est comme cela que je veux le voir, heureux. Mon portable vibre. Avec ma main libre, je lis le SMS d’Emma : On vient de croiser Elodie ! Il est au courant Antonio ?

 

Je réponds rapidement oui, il était en première loge d’ailleurs.

 

Je le range, puis m’appuis contre le dossier du banc, mets ma tête en arrière et regarde le ciel. J’ai besoin de réfléchir et de mettre les choses au clair. Elodie … Encore un prénom que je n’aime pas. Je sens son bras contre le mien, chaud, musclé. Il n’a pas lâché ma main, il regarde Elodie dans les bras d’Aki, mais a un petit sourire moqueur, comme si ça ne l’atteint plus. Quand la sonnerie retentit, nous nous levons et nous dirigeons vers la salle pour le cours d’SVT. Je m’assois à côté d’Emma, puis sors mes affaires :

« Vous étiez où tout ce temps ? Elle me chuchote.

Dans la coure 1.

Vous faisiez quoi ? Me demande-t-elle en plissant les yeux comme si elle savait tout.

Il n’était pas très bien en voyant cette scène alors on est sortit pour qu’il se change les idées.

Je comprends. Quelle salope cette fille.

Tu m’étonnes.

SILENCE ! »

 

Mme Thomas plus qu’énervée, tape avec violence sur le bureau à l’aide du cahier de texte. Après on s’étonne qu’il ait besoins de scotch… Franchement. Toute la classe se tait. Le cours reprend dans le calme, et je jette un coup d’œil vers sa table. Il a l’air concentré, mais ne pense plus à ce qu’il s’est passé il y a 10 minutes.  Je regarde le tableau, puis lis le sujet: les groupes emboités, ce qu'il y a de plus facile.... je commence, concentrée, ne pensant plus qu’à cet exercice. A la fin de l’heure, je quitte la salle avec Emma, sans adresser la parole aux jumeaux. Je ne leur parle plus jusqu’à la pause déjeuner. Quand nous nous rejoignons sur notre pelouse, ils nous sourient et nous montrent leurs nouveaux dessins, supers beaux évidemment. Celui d’Antonio représente une rue de campagne, avec ses maisons traditionnelles, ses cerisiers, son levé de soleil magnifique. Marco a dessiné une fille, très jolie, cheveux ondulés blonds cendrés, yeux verts, bronzée, en robe de soirée bleue nuit a paillettes, avec des brettelles asymétriques, longue jusqu’aux chevilles et assez moulante. Ses cheveux sont lâchés, avec un diadème orné de saphirs scintillants. Elle tient en main un cocktail et se trouve assise à un bar très moderne, jambes croisées laissant voir ses talons aiguilles noirs. Elle est de profil et regarde vers sa gauche, la tête appuyée sur sa main droite et le cocktail dans sa main gauche. Elle regarde la Lune par la fenêtre. Ils dessinent vraiment bien. Il y a une fête de la musique ce soir. Nous nous rejoignons devant notre Sakura ce soir vers 18 :30. J’ai hâte ! 

 

Fin chapitre 05.

 

/) /)

(n.n) <3

(")_(")

Partager cet article

Repost 0
Published by Aisu Yumi - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation Yumi

  • : Asie toute en musique par Aisu Yumi
  • Asie toute en musique par Aisu Yumi
  • : Musique traditionnelle, k-pop, japonaise, chinoise, autres, groupe, chanteurs, chanteuses, nouveautés, petites biographie, dramas... Coutumes, photos, paysages... Il y aura de tout !
  • Contact

Profil

  • Aisu Yumi
  • Ohayo!
Je me nomme Aisu Yumi et depuis quelques temps je m'intéresse beaucoup à l'Asie, surtout Chine Japon et Corée du Sud. La musique aussi bien moderne que traditionnelle, les paysages, coutumes et arts me fascinent.
  • Ohayo! Je me nomme Aisu Yumi et depuis quelques temps je m'intéresse beaucoup à l'Asie, surtout Chine Japon et Corée du Sud. La musique aussi bien moderne que traditionnelle, les paysages, coutumes et arts me fascinent.

Texte Libre

Recherche

Catégories

Liens