Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 17:32

Il est 17 :00, je sors de la douche. Je suis devant mon armoire dans mon peignoir bleu, les cheveux encore mouillés, ne sachant quoi me mettre. Vais-je oser mettre une robe ? D’habitude je n’aime pas quand je sors avec les garçons, mais bon. Je sors ma robe préférée, comme il fait chaud. Elle arrive aux genoux, en bustier, bleu nuit, assez simple, mais en haut du bustier son brodées des roses de la même couleur que la robe. Je me sèche les cheveux, comme ils sont lisses de nature, je les brosse seulement et mets une barrette en rose assortie à la robe. Je prends un gilet noir simple et un petit sac bleu marine dans lequel je mets mon portable que j’ai chargé le temps que je me prépare, mes clefs, mon porte monnaie, des mouchoirs et mon foulard en couleurs dégradées qui vont du noir au bleu océan. Je me maquille légèrement : poudre qui se voit à peine, un peu de mascara et un peu de far à paupière gris clair. Je me parfume (amor amor  forbiden kiss) un collier avec une rose noire et ma montre noire. Je regarde l’heure : 18 :00, je ne suis pas en retard, tout va bien. Je mets mes ballerines, dis au revoir à Sofie et Léo (mes parents sont de sortie). Je dois être rentrée pour 23 :00. Je me dirige vers notre point de rendez-vous, Yuna est déjà là :

«  Waouh, tu es magnifique Mina !

  

      Arigato ! Toi aussi tu es superbe !

      Merci. »

 

En effet, elle est superbe dans sa robe rouge sang, même longueur que moi, à brettelles, avec une ceinture noire fine. Elle a des ballerines noires vernies et un petit sac rouge. Elle porte également un gilet noir et ses cheveux sont bouclés, lâchés avec juste deux mèches relevées et tressées. Nous parlons un peu, quand Emma arrive.

 

Elle aussi est très jolie dans sa robe bleue aussi mais plus claire que la mienne, elle est presque turquoise, le haut du bustier est couleur chocolat et elle a une ceinture également chocolat. Ballerines brunes et petit sac brun, gilet noir, cheveux lâchés et lissés.

 

Je suis contente de ne pas être la seule en robe, je serais trop gênée sinon. Il manque Luna et les deux garçons.

 

Luna arrive peu après, en robe vert émeraude, à brettelles, même longueur que nous, gilet noir (décidément nous avons eu la même idée) cheveux tressés (d’ailleurs la tresse n’est pas très serrée et sur son épaule gauche et elle y a mis un ruban vert assez fin ; j’aime beaucoup), ballerines noires (les chaussures aussi apparemment) et un petit sac vert (bon le sac, je comprends, nous sommes des filles quand même). Il ne manque plus que les garçons.

 

Ils arrivent deux minutes après, encore plus beaux que d’habitude. Antonio a mis une chemise blanche, et Marco la même mais noire. Ils portent des jeans slim et des converses. Quand ils se rapprochent de nous, je remarque que leurs chemises ne sont pas fermées jusqu’en haut et laissent apparaître des chaines en argent avec un médaillon représentant la Sardaigne avec leurs initiales : A.C et M.C. Ils sentent bon le « Armani sport code », mon parfum préféré pour un homme :

« Vous êtes magnifiques les filles ! On fait tâche là !

     Vous ne faites pas tâche du tout ! Vous êtes supers classes !

     Gracie ! »

 

Nous partons vers la grande place. Là-bas tout est éclairé et des stands sont montés les uns à côtés des autres, plus ou moins grands et avec des décors différents. Une danseuse japonaise arrange sa coiffure. Elle est en yukata violet avec des motifs noirs et blancs. Je m’arrête un instant. J’en pratique de puis longtemps avec ma sœur, (oui j’ai toujours aimé le Japon que voulez-vous) et je regarde la jeune femme qui doit avoir l’âge de Sofie. J’ai l’impression de l’avoir déjà croisée. Une musique douce démarre, elle entre en scène et commence sa chorégraphie. Elle est très précise et très gracieuse ; JE SAIS OÙ JE L’AI VUE ! C’EST YUMI ! Elle est dans mon groupe de danse et étant d’origine japonaise, elle est partie au Japon en stage de danse. Apparemment ça lui réussit. Elle fait une pause et me fait signe de monter sur scène en me prenant la main. Elle m’entraine dans le « coulisse » m’aide à enfiler le yukata et me passe un maiougi, l’éventail des danseurs. Mon yukata est bleu avec des motifs noirs et blancs et mon maiougi est bleu et noir. Elle me coiffe, me mets une pince représentant une fleur de cerisier et me chuchote « on fait notre chorée ! » je lui réponds « d’accord » et la suis sur scène. La musique commence, je suis dos à elle et au public. Je tends mes bras de côté et me tourne face à la foule, à sa gauche et commence les mouvements. J’aperçois en passant mes amis qui me regardent avec des yeux ronds. Je me pince la lèvre pour ne pas rire. Ca tombe bien, je dois mettre mon éventail devant mon visage pour le final. Nous nous agenouillons face à face, nous regardons, nos maiougis entre le public et nos visages, et nous nous tenons la main. Tout le monde applaudit, je lui souris, elle me le rend. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas vue depuis son départ il y a 3 mois. Yumi a les cheveux blonds cendrés et les yeux noisettes, très jolie. Tous les garçons lui courraient après en France et vu le public qui est 90% masculin, ça ne m’étonnerait pas qu’ici aussi. Nous nous rhabillons, parlant un peu et je rejoins les autres qui m’attendent tout près. J’ai le droit à des applaudissements et des compliments, les remercie puis nous continuons à regarder les autres scènes. Il y a des groupes plus ou moins connus, des danseurs, des stands pour fabriquer nos propres instruments, de la nourriture de tous pays et une super ambiance. Nous faisons le tour, puis arrivons au centre, où il y a une grande piste de danse. La musique n’a pas encore démarré, mais quelques personnes se trouvent sur le bord de la piste attendant le début. Je vois sur un grand tableau « Bal a 22h00 » et en dessous « Concert de girugamesh  a 20h00».

 

Un groupe que j’adore ! Je regarde ma montre : 19:50. Je regarde Emma, elle me regarde, (façon Bref xD) nous nous comprenons et nous mettons à courir. Les autres nous suivent en nous demandons ce qui nous prend, on répond qu’ils doivent nous suivre et se taire et continuons notre course (nos robes ont des volants en tulle, et avec les ballerines en plus, c’est compliqué mais tant pis, ILS SONT LÀ !!

 

Nous arrivons devant une scène gigantesque, et la fausse est déjà bien remplie. Un bon point avec les arts martiaux, on a de la force. Je pousse tout le monde, tenant la main d’Emma. Les autres tentent de suivre. Nous arrivons tout devant (avec quelques bleus aux bras en ce qui me concerne) et excitées avec Emma. Le groupe entre en scène et tout le monde crie de joie. L’opening de leur dernier album « GO » démarre avec son clavier et sa batterie, puis suit la voix magnifique de Satoshi, mon membre préféré du groupe (et le plus beau par la même occasion, parce qu’entre les oreilles de souris, le visage de fille et la coupe à revoir, les trois autres ont du boulot encore). La fin de l’opening amène à « Destiny », « shining », puis des morceaux plus anciens comme « crying rain » ou « kowarete iku sekai », « zéro » et l’incontournable « break down ». A la fin du concert, après avoir passé un super moment, nous retournons vers le bal, quand Emma me prend par la main et m’emmène à une petite porte cachée, derrière la scène. La rue est déserte, mais je comprends ce qu’elle veut : des autographes. Quand le groupe sort, une foule arrive en courant, mais je ne les laisserai pas faire, s’il le faut, une petite prise me défoulera. Le chanteur me sourit (magnifique sourire qui me fait fondre), accepte une photo avec moi, puis avec le groupe, et avec Emma et le groupe (une de chaque, super !) et me signe un autographe avec une belle dédicace « Pour Mina » (en Japonais bien sûre et un petit cœur en bonus, encore super !). Les autres fans arrivent en trombe, je prends Emma, pousse tout le monde et rejoins les autres. Une fois loin du groupe, nous sautons de joie (un peu comme des tarées) et poursuivons notre chemin vers le bal.

 

Juste à temps, la musique démarre : « Sorry for party rocking » de LMFAO. La piste se remplit peu à peu et tous les six y allons (les autographes dans nos sacs) et commençons à danser, à rire et à s’amuser.

 

Après quelques chansons électro, un slow adoucit l’ambiance. Nous nous mettons sur le bord, buvant un peu et je m’assois sur un banc, les filles m’imitent. Je vois Marco s’approcher et Emma rougir. Je comprends tout de suite. Il lui propose de danser, elle accepte, puis ils s’éloignent se laissant entrainer par la mélodie de « Virgin road » par Ayumi Hamasaki. Je souris en les regardant, puis regarde les deux autres, rêveuses (ou fatiguées). Antonio s’approche de moi, me sourit (oui, je rougis, ça pose un problème ?) et me tend la main. Presque automatiquement, je lui prends la main et le suis sur la piste. Ses mains sont chaudes sur mes hanches, il me regarde en me souriant (décidément je suis accro à ce sourire). Cette chanson dure 05 :55, et au bout de deux minutes il m’attire un peu plus vers lui. Je pose ma tête sur son épaule et jette un œil à l’autre couple qui est enlacé comme nous.

 

J’aperçois Yuna dans les bras d’un garçon que je ne connais pas mais Luna est introuvable. Tant pis, je veux profiter de cet instant au maximum.

 

A la fin de la chanson nous nous rejoignons sur le bord. Nous parlons un peu, buvons un peu et retournons sur la piste et dansons encore et encore et trouvons enfin Luna et Yuna.

 

Quand il est l’heure de rentrer, nous quittons la place et nous éloignons entendant la musique en fond. Je sors mon foulard car il fait un peu plus froid. Marco tient la main d’Emma, Yuna et Luna sont déjà rentrées (elles habitent dans la même rue un peu plus loin). Je sens une main me prendre la mienne délicatement, baisse les yeux. (YES ! Je n’attendais que ça !) Je serre cette main à mon tour et regarde droit devant moi (avec un petit sourire de victoire). Marco ramène Emma chez elle, tandis qu’Antonio me raccompagne. Nous sommes tous les deux dans cette rue déserte et calme, le bruit de nos pas résonnant. Une fois devant la grande porte qui ouvre sur mon jardin, nous parlons un peu (très timidement) :

« Super soirée tu ne trouves pas Mina ?

     Oui, super soirée en effet, on s’est bien amusés.

     Et j’ai découvert que tu avais un autre talent.

     Ah bon, lequel ?

     La danse.

     Je me débrouille.

      Tu es très douée, dans les deux danses.

     Les deux ?

     La japonaise, et le slow.

     Ah, ben dans ce cas toi aussi t’es doué dans une danse.

     Ah ?

     Le slow !

     Ah ! Ben merci du compliment, avec une bonne cavalière, tu réussis toutes les danses. »

 

Je rougis un peu. Il s’approche de moi et m’embrasse. Je ferme les yeux, j’attends ce moment depuis si longtemps. Nous nous séparons et je rentre sur la pointe des pieds, mets mes photos sur mon ordi, créant un album « soirée entre amis », puis me mets en pyjama. Quand je reviens, mon portable vibre. Je lis le SMS d’Emma : « Il m’a embrassée!!! Et toi ? Anto ? » Je souris et réponds « pareil, bisous à Lundi <3 »

 

Je me couche repense à cette soirée, je crois que j’aime encore plus le Japon qu’avant. Il me manque quelque chose ; mon iPod. Je le prends et mets « Cubic’ {L/R} ock’ » d’Ayabie. Les sons électro sont de plus en plus fortes. Je peux enfin m’endormir, car je sais qu’après viendra « Theme » du même groupe. Je ferme les yeux, puis m’endors.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aisu Yumi - dans histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation Yumi

  • : Asie toute en musique par Aisu Yumi
  • Asie toute en musique par Aisu Yumi
  • : Musique traditionnelle, k-pop, japonaise, chinoise, autres, groupe, chanteurs, chanteuses, nouveautés, petites biographie, dramas... Coutumes, photos, paysages... Il y aura de tout !
  • Contact

Profil

  • Aisu Yumi
  • Ohayo!
Je me nomme Aisu Yumi et depuis quelques temps je m'intéresse beaucoup à l'Asie, surtout Chine Japon et Corée du Sud. La musique aussi bien moderne que traditionnelle, les paysages, coutumes et arts me fascinent.
  • Ohayo! Je me nomme Aisu Yumi et depuis quelques temps je m'intéresse beaucoup à l'Asie, surtout Chine Japon et Corée du Sud. La musique aussi bien moderne que traditionnelle, les paysages, coutumes et arts me fascinent.

Texte Libre

Recherche

Catégories

Liens